Connexion

Historique

Le FJT  a été l'ouvroir St Joseph situé rue Belle Croix. Il s'agissait d'une habitation appartenant à la congrégation des Soeurs du Sacré Coeur de Coutances. Les soeurs y accueillaient des orphelines. Les plus agées apprenaient la couture et réalisaient leur trousseau. 

Le FJT a été la bonne garde ; suite au leg des soeurs Blanchet d'une maison voisine à l'ouvroir au bureau du bienfaisance de la ville de Saint Lô, l'ouvroir s'agrandit et se diversifie. Les donnatrices demandaient en effet que cette maison soit utilisée pour l'éducation et la formation de jeunes filles et qu'elle soit tenue par des soeurs. A cette époque, l'établissement est également connu sous le nom de ...

Le FJT a été le Foyer Saint Joseph en juin 1944. Les habitations de la rue Belle Croix sont entièrement détruites par les bombardements. La ville en accord avec la congrégation reconstruit un seul bâtiment, une partie sera propriété de la ville, la deuxième propriété de la communauté. Cette reconstruction prend le nom de Foyer Saint Joseph ou Foyer de la Jeune Fille. La gestion des cours techniques est assurée par les soeurs. Ces dernières n'ont pu maintenir cette activité qui a donc été confiée à des laïques. Ces cours technique ont fait place au Centre de Promotion Sociale (CPS). 

Le FJT a été un Foyer de Jeunes Travailleuses : en 1977, création d'une association qui adhére à l'Union des Foyers de Jeunes Travailleurs (maintenant UNHAJ) et à sa convention collective. En 1990 un laïc prend la direction du FJT qui devient mixte.

Le FJT a été le Foyer de Jeunes Travailleurs aux 4 Vents en 1999, rachat à la ville de la partie CPS. Réhabilitation par la mise en place de 13 studios.Le FJT devient résidence sociale. Décembre 2002, achat à la congrégation de la deuxième partie. Aujourd'hui l'association est propriétaire de ses murs.

Depuis janvier 2012 le FJT Aux 4 vents est un établissement de l'AAJD